Patrimoine  >  Le Kurun

Monument historique

Monument historique

Dessiné par l’architecte naval Henri Dervin, pour Jacques-Yves Le Toumelin, KURUN (Tonnerre en breton) a été construit au chantier Leroux du Croisic (Ex chantier Bihoré) par le charpentier Jean Moullec. Lancé le 26 Février 1948 Kurun quitte Le Croisic le 19 Septembre 1949 pour effectuer un tour du monde en 3 ans qui le ramènera à son port d’attache le 7 Juillet 1952. Le retour fut triomphal.

Une croisière aux Antilles de septembre 1954 à Juillet 1955 s’est ensuivie.
Succédant à Alain Gerbault, puis Louis Bernicot avant guerre, les voyages de Kurun sont emblématiques d’une navigation parfaitement maitrisée dans toutes ses composantes. Par là même, Jacques-Yves Le Toumelin est considéré comme l’un de nos plus grands marins. Il est né en 1920 et décédé le 17 Novembre 2009.

Outre le grand marin Jacques-Yves Le Toumelin  laisse aussi  le souvenir d’un homme simple, de grande sagesse et de forte érudition. 

Caractéristiques

Kurun est gréé en côtre à corne. La coque est dite à «arrière norvégien». Les caractéristiques principales sont les suivantes:

- Longueur de tête en tête: 10m (longueur hors tout avec le bout dehors; 13,25m)

- Largeur au maître bau: 3,55m

- Tirant d’eau en charge: 1,73m

- Lest : 1900kg externe + 900kg interne

- Tonnage en charge:  10 tonnes

- Surface de voilure: 53m2 environ.

La coque est bordée en chêne sur membrures ployées d’accacia. Le pont est en iroko, rouf en acajou.

2 réservoirs d’eau douce de 200litres chacun.

Caractéristiques
Renaissance après un sommeil de 26 ans...

Renaissance après un sommeil de 26 ans...

En 1986 quelques uns des amis, réunis autour de Jacques-Yves Le Toumelin, décident la création d’une association «Les Amis du Kurun» aux fins de sortir le bateau d’un trop long hivernage. La mairie du Croisic se porte acquéreur du Kurun et le confie à l’association.

KURUN est alors sorti du hangar où il sommeillait depuis 26 ans. Une équipe de nombreux bénévoles s’attache à la remise en état du bateau, il était temps! plus de 3500 heures de bénévoles furent consacrées au sauvetage.

Cette oeuvre n’aurait pu être exécutée sans les concours financiers de la mairie du Croisic, du département, du Conseil Général et de la DRAC (Direction Régionale aux affaires culturelles).

Rien n’aurait été possible sans les concours gracieux et les dons d’un certain nombre d’entreprises croisicaises.

Enfin, le travail désintéressé de quelques charpentiers de marine ont permis la remise en état des points les plus abimés du bateau notamment au niveau de la quille.

KURUN fut de nouveau remis à l’eau en Mai 1991.  

Le bateau a été classé monument historique en 1993.

  • Le Croisic
  • Le Croisic
  • Le Croisic
  • Le Croisic